dimanche 10 mars 2013

Les scènes coupées de True Lies.


     La sortie du Blu-ray de True Lies, de James Cameron, pourrait bien intervenir courant 2017 ou 2018 (sous la forme d'une version restaurée en 4K). Une sortie en 2017 se ferait bien évidemment si James Cameron accepte enfin de faire une pause dans ses projets, et supervise la restauration du film.
     Contrairement à ce que beaucoup croient, True Lies n'est pas un scénario "original", mais un remake. En effet, ce film est la version américaine du film français La Totale !, réalisé par Claude Zidi en 1991, avec Thierry Lhermitte, Eddy Mitchell et Miou-Miou.
     En attendant la sortie d'un hypothétique Blu-ray, voyons ensemble les scènes qui ont été coupées au montage du film.

Pourquoi coupe-t-on des scènes ?
     Avant de sortir en salle, un film subit très souvent la suppression ou le raccourcissement de certaines de ses scènes. Cela peut être pour des raisons artistiques, mais aussi pour les raisons suivantes :

- la durée du métrage se doit d’être la plus courte possible afin de multiplier les séances de projections journalières, et donc les profits. Un film de quatre heures ne fera que deux séances par jour, et donc forcément moins d’entrées qu’un film d’une heure trente projeté six fois dans la même journée. En conséquence, les scènes de caractérisation de personnages, et les développements adjacents non utiles à l’histoire principale finissent invariablement sur le sol de la salle de montage. 

 - la commission de classification des films (aux USA, le MPAA), intervient ensuite dans ce processus en rendant son verdict. Un film dont la version initiale est classée « NC17 » (interdit aux moins de 17 ans, et donc à l’affichage et à la publicité), sera allégé par ses auteurs de ses plans sanglants, et l'intensité de certaines scènes sera réduite, que celle-ci concerne la violence, les thèmes ou les dialogues, jusqu’à ce que la commission le juge assez « acceptable » pour lui décerner un « R ». Il en ira de même pour un film classé « R » dont les producteurs, pour des raisons d’entrées et de merchandising, préfèreraient un « PG » ou « PG13 », (permettant aux enfants et adolescents l’accès à la salle de cinéma, à conditions qu’ils soient accompagnés d’un parent adulte). A titre d’exemple, Robocop, de Paul Verhoven, fut représenté sept fois devant la commission, à chaque fois dans une version plus édulcorée, avant de se voir décerner un « R ».

Les scènes coupées proprement dites.
     Tout comme la plupart des films, True Lies a vu plusieurs de ses scènes coupées au montage :

1 - Rentrant de mission après une poursuite épique sur la neige Suisse, Harry Tasker s'apprête à rejoindre sa femme au lit. Une scène coupée le montre ouvrir la porte recouverte d’autocollants (« si c’est trop fort, vous êtes trop vieux », « restez dehors » etc.) de la chambre de sa fille Dana, décorée entre autres de posters « Pearl Jam », et l’observer avec tendresse.

2 - Après la cérémonie d'identification auprès du scanner optique et digital pour obtenir l’entrée au quartier général de Omega Sector, un passage supprimé montre Gib, le co-équipier de Harry, prendre à partie Janice, l’agente de sécurité principale à l'aspect sévère. Il lui fait remarquer qu’elle porte toujours la main à son arme cachée sous la table lorsqu’il rentre, ceci depuis une dizaine d'années, alors qu'ils se connaissent. Gib lui avoue adorer ça et lui déclare son amour, mais Janice ne réagit pas. En sortant, Harry fait remarquer à Gib qu’elle pourrait le poursuivre pour « harcèlement sexuel ».

3 - Helen parle de son incapacité à communiquer avec Harry avec sa collègue de bureau, Allison. Dans le montage initial, la scène se poursuit lorsque celle-ci lui explique que pour réveiller la passion endormie de son homme, elle doit faire quelque chose de spectaculaire, comme par exemple boire du champagne à même son nombril !

4 - Après que ses équipiers aient mimé un tango pour se moquer de lui, un passage coupé montre Harry rentrer chez lui. Là, il est mis au courant par Helen que Dana sèche l’école. Dans l’arrière cour de la maison, Harry a une discussion agitée avec sa fille, qui nie farouchement. Harry lui reproche de mentir, ce qui est ironique vu que lui même est devenu un expert dans ce domaine. Dana s’énerve, et s’en va en pleurant. Le super-agent reste seul, incapable de comprendre ce qui se passe dans la tête de sa fille.

5 - Dans la suite de l’hôtel Marquis, Harry promet au téléphone à sa femme qu’il sera à l’heure à son anniversaire. A l'origine, la séquence se poursuit alors que Harry reçoit un coup de fil de Juno Skinner. Celle-ci l’invite dans son atelier. La cherchant dans le lieu désert, Harry pénètre dans une tombe éclairée par des torches. Juno surgit soudain de l'ombre... et entreprend de le séduire, avant de l’embrasser langoureusement. Pendant ce temps, Gib s’excite dans l’oreille d’Harry « Harry, c’est ta conscience qui te parle », « Pense au nom de code suivant : Helen. H-E-L-E-N ». Finalement, en désespoir de cause, Gib déclenche le beeper d’Harry, qui quitte Juno, non sans lui avoir fait remarquer qu’il trouve sa proposition très intéressante.

6 - Quittant Juno, Harry et Gib s’apercoivent qu’ils sont suivis par une voiture. Alors qu’Harry leurre les hommes dans les toilettes, Gib appelle Helen pour lui annoncer que son mari sera en retard. Une autre scène coupée au montage se trouve ici. La scène se poursuit entre Helen et Dana. Le ton monte entre les deux femmes, Dana reprochant à son père de ne même pas savoir qu’elles existent, et d’en avoir assez d’être prise par lui pour une enfant de 10 ans. Dana décide d’aller au cinéma, et s’enfuit, malgré les protestations de sa mère.

7 - Après l’épique poursuite à cheval, Harry rentre chez lui, et s’excuse auprès de sa femme. S’ensuit une des majeures coupures du filmHelen emmène Harry au lit, et lui dit d’attendre son cadeau. Se retirant dans la salle de bain, elle entreprend d’enfiler -avec difficulté- des portes jarretelles et un soutien-gorge suggestif, pendant qu’Harry lui raconte un mensonge sur les raisons de son retard. Helen se passe du rouge à lèvre, se parfume, et, suivant les conseils de sa collègue Allison, verse deux coupes de champagne. Alors qu’elle revient dans la chambre pour fêter l’anniversaire d’Harry, elle s’aperçoit qu’il s’est endormi tout habillé, et ronfle doucement. Helen soupire, et boit son champagne seule...

8 - Le lendemain, Harry et Gib se rendent à l’école de Dana. Harry observe l’école avec des jumelles. Il voit Dana rencontrer son boyfriend motard, Trent, monter à l’arriere et partir avec lui. Harry et Gib leurs filent le train, mais Dana les aperçoit. Trent, qui est un bon conducteur, décide de les semer. Harry, machoire crispée, tente de ne pas les perdre, tandis que Gib se moque de son collègue, sort son arme, et demande s’il en aurait besoin pour apprendre au petit « boy-friend » à ne pas griller les feux. Gib éclate de rire lorsque Trent réussi à les semer, à la grande fureur de Harry.

9 - Au bureau, Harry réussi à identifier Aziz, le terroriste qu’il a poursuivi la veille. Le briefing avec son chef Trilby est légèrement plus long dans sa forme initiale. Trilby fait remarquer qu’il autorise Harry à continuer l’enquête, bien que sa couverture soit désormais percée à jour. « Je préfère que mes agents ne fasse pas la une des journaux ! ». Ceux-ci affichent « WILD WEST CHASE ».

10 - Après la rencontre entre Harry et Simon, le minable vendeur de voiture, une brève scène coupée montre Helen changer de sac à main, s’habiller et quitter la maison sous les yeux de Dana, stupéfaite de l’inversion des rôles.

11 - Pendant l’interrogatoire d’Helen, une courte scène de flashback coupée montrait Simon et Helen se rencontrer dans un parc, et Helen rendre l’attache-case à Simon.

12 - Après la leçon que Harry fait à Simon au bord du barrage, se trouve une autre des grandes ommissions du film. Harry et Gib suivent Dana, Harry ayant caché un traceur dans son walkman. Le supérieur d’Harry, Trilby, l’appelle au téléphone, et lui demande des explications sur le déploiement de forces de la veille. Harry lui raccroche au nez. Harry découvre que Dana répète dans un hangar avec un groupe de rock, dont elle est la chanteuse, au lieu d’aller en cours. Harry coupe électricité, marche vers le groupe, et attire Dana à l’exterieur pour s’expliquer avec elle.

Une intense scène de dialogue suit, au cours de laquelle Dana refuse de retourner à l’école. « Je ne veux pas finir comme toi ! ». Au lieu de s’énerver, Harry devient tendre avec elle, et lui parle de la première fois ou ils se sont rencontrés-- alors qu’elle sortait du ventre de sa mère ! Penaud, Harry s’excuse de la négliger, et se déclare unique coupable. Et puis concernant son chant... « Je t’ai trouvé plutôt pas mal ! ». (Arnold Schwarzenegger considère cette séquence comme la meilleure performance d’acteur qu’il ait donné à ce jour). Plus tard, dans la voiture, Harry surprend Dana en lui montrant qu’il connait les paroles de « Sunshine of your love » de Cream. Devant l’étonnement de sa fille, Harry lui apprend qu’il s’agit d’une chanson de 1968. Dana enrage, son petit ami Trent lui ayant fait croire qu’il avait écrit la chanson ! Elle décide de le laisser tomber.

13 - La séquence d’interrogatoire de Harry sur l’île, après qu’on lui ait injecté du Sodium Amytal, est à l'origine significativement plus longue que dans la version cinéma finale. Alors qu’elle lui explique ses motivations, Juno ajoute que « l’Amérique est au sommet aujourd’hui, mais Rome le fût aussi. Toutes les civilisations finissent par s’écrouler ». Avant de partir, Juno coince une grenade entre les cuisses de Helen, et fait sauter la goupille. Alors qu’elle interroge Harry, Helen lui demande s’il a couché avec des femmes dans le cadre de ses missions. Harry lui répond par la négative, mais avoue qu’il voulait le faire avec Juno.
Helen : « Tu es un menteur, un porc et une merde Harry ».
Harry : « C'est vrai ».

14 - Après qu'il se soit libéré, un autre passage coupé montre Harry enlever la grenade entre les cuisses de Helen. Il utilisera cette grenade plus tard pour faire sauter des bidons d’essence dans le hangar.

15 - Après l’explosion atomique et le baiser de son mari, Helen laisse Harry partir. Un passage coupé la montre s’adresser aux deux pilotes du Harrier. Elle précise avec fierté : « c’est mon mari ».







16 - Au cours du climax final, le président des États-Unis appelle Spencer Trilby, le directeur de Omega Sector, pour avoir un rapport sur la situation. Trilby lui répond que "l'un de nos meilleurs hommes est à l'intérieur". Il ne fait pas allusion à Harry, mais à Faisal, déguisé en caméraman.

     Combien de ces séquences seront réintégrées dans une édition Blu-ray de True Lies ? Nous ne le sauront qu'à la sortie de ce Blu-ray si attendu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires apparaîtront après modération.