lundi 16 février 2015

Projet de restauration de la Trilogie Marseillaise [Màj : 08/02/2016].


     Le petit-fils de Marcel Pagnol a récemment lancé une campagne de financement participatif pour aider à la restauration de la trilogie marseillaise. Il faut dire que les négatifs originaux de la Trilogie Marseillaise de Marcel Pagnol, composée de Marius, Fanny et César, sont dans un état de dégradation avancée. Les négatifs de Marius sont tachés, avec des moisissures, des déchirures et des collures endommagées, Fanny n'a jamais été restaurée jusqu'à présent et César présente de nombreuses collures endommagées. 

     Les trois classiques du cinéma français d'avant-guerre sont donc en danger, et il devient dès lors urgent de se pencher sur une restauration minutieuse et pérenne de ces négatifs dans leur format d’origine 1.20, d’en créer de nouveaux masters HD et d’en profiter pour les ressortir en salles ainsi qu’en Blu-ray afin d’accompagner le 120e anniversaire de la naissance de Marcel Pagnol en 2015. A noter que la trilogie avait déjà été édité en DVD en 2003, dans une version non-restaurée.

     Cependant, malgré les aides conjuguées du Centre National de la Cinématographie, de la Cinémathèque Française et d'Arte, il manquait encore 50 000 € pour une restauration partielle. C'est pourquoi Nicolas Pagnol  a mis en place une campagne de financement participatif.


     Finalement, la campagne s'est plutôt bien passé, puisque 75 400 € avaient été récoltés à sa fermeture, fin janvier 2015.

     Comme toute campagne de financement participatif, des « récompenses » étaient promises en fonction de la somme investie : de la carte postale au logo d’une société au générique du film en passant par un morceau de pellicule, des DVD, des Blu-ray, des affiches ou encore des invitations à divers événements.

« Ce qui manque, nous le mettrons nous-mêmes »
     Le montant récolté sur Ulule a donc financé une partie de la restauration de la trilogie. Pour compléter l'objectif et financer la totalité de la restauration, Nicolas Pagnol comptait sur de nouveaux partenaires qui ont rejoins l'aventure. « Ce qui manque, nous le mettrons nous-mêmes », a promis Nicolas Pagnol dans une interview accordée à Var Matin.

La restauration
     Les négatifs de la trilogie ont été confiés au laboratoire Digimage Classics de Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), qui a pu constater que les négatifs, à base de nitrates composés de matière organique qui se décompose peu à peu, présentaient tous les défauts connus dans la restauration de films : rayures, éclats de gélatine, frottements ou taches d’encre. Il a donc fallu les consolider avant de les scanner. A ce stade de dégradation, tous les défauts doivent être corrigés image par image. Un travail titanesque lorsque l'on sait que chaque film comporte 14 bobines (soit environ 4 km de pellicule).
     Le premier film sauvé fut Fanny, le négatif le moins abimé, mais aussi celui qui n'a jamais été restauré. Suivirent César, puis Marius, le long-métrage le plus ancien.
« Jusque-là, les noirs étaient charbonneux, le son crachotait, le format d'origine n'était pas respecté. C'est une véritable renaissance ! », a déclaré l'héritier de Marcel Pagnol.


Où en est cette restauration, en février 2016 ?
     Les trois films sont restaurés, les DVD et Blu-ray sont normalement en court de livraison aux contributeurs. La diffusion de Marius et de Fanny ont eu lieu le 18 janvier 2016, sur Arte. César a été diffusé deux jours plus tard, toujours sur Arte, qui a contribué en partie au financement de la sauvegarde de ces chefs-d’œuvre.

     Les coffrets Blu-ray et DVD restaurés devraient être disponibles au 9 février 2016. Pour le moment, il n'y a que le site de la FNAC qui propose le coffret Blu-ray à 67,35 €, et le coffret DVD à 56,12 €.
     En espérant vivement bientôt avoir en main une belle version restaurée en Blu-ray.


Voir aussi :
L'hommage à Raimu par les créateurs d'Astérix.

4 commentaires:

  1. Bravo, nous attendons avec impatience la sortie de ce chef d'oeuvre restauré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une sortie que j'attends également avec impatience. Surtout que le coffret DVD déjà sortie est horriblement cher et ne doit pas être d'une qualité exceptionnelle.
      Avec cette nouvelle édition, nous pourrons enfin avoir une image et un son de meilleure qualité.

      Supprimer
  2. Oui restaurer l'image est une chose relativement facile de nos jours. Mais pour le son c'est autre chose... la dernière "restauration" (d'ailleur largement approuvé par les "ayants droit" !) a été une catastrophe. Sous prétexte de supprimer le bruit de fond (souffle) avec un traitement à 2€, les dialogues étaient devenus inaudibles...

    RépondreSupprimer
  3. Pascal vous avez raison! Je me suis plain chez arte pour ce son ignoble. Le "IT" a tout gâché. J'espère que la version blu ray sera mieux mixée.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires apparaîtront après modération.